Le château des Vignolles.


Histoire générale.

Faute d’entretien, le château de Préchacq a disparu pendant la période de la Révolution française. Il avait été construit au XVe siècle. Il a fait suite à un château probablement de construction bois. Lahire, le valet de cœur de nos jeux de cartes et principal compagnon d’armes de Jeanne d’Arc est né en cet endroit certainement en 1378.Pas très conséquent, il comptait tout de même trois étages et deux tours. On pénétrait par une porte située au fond de la cour, porte insérée dans la dernière dépendance encore visible de nos jours. Très en surplomb, la façade de ce château donnait sur l’étang du Luc.


Le Castet ou écuries de Lahire

Il ne reste donc aujourd’hui que le « castet » encore appelé « les écuries de Lahire ». Une partie de cette dépendance a laissé place au lotissement de l’allée La Hire.
À la fin du XVIe siècle, Préchacq devint « marquisat ». En effet, un des successeurs de Lahire devint marquis. Il s’agit de Bertrand de Vignolles-Lahire. Ce marquis sera au service du bon roi Henri IV.
Même si son existence fut assez éphémère, le château connu les joies du mariage. « Le 15 mars 1593, au château des Vignolles à Préchacq en Albret, diocèse de Dax, Jacques de Camon-Dade, baron de Laharie, épousa Jeanne d’Arricault, fille de noble François d’Arricault et de Marie de la Rochebeaucourt, seigneur et dame de Vignolles, en présence de Bertrand de Poyanne et de Jacques de Castelnau, tous deux chevaliers et capitaines de 50 hommes d’armes. »
De cet ensemble subsistent plusieurs maisons ayant appartenu aux seigneurs successifs. L’une d’elles située sur la place est encore appelée « l’armuré » pour armurerie des Vignolles ; deux fermes furent les fermes du château et à Comet habitait un notaire royal, c’est aujourd’hui un site d’agriculture bio. Ces maisons et d’autres sont décrites dans une balade du nom de « Balade du Valet de Cœur », commentée par Jean-Pierre.