Lahire, le valet de cœur


Parmi les compagnons d’armes de Jeanne d’Arc, se trouve Lahire, ce personnage qui a laissé son nom au valet de cœur de nos jeux de cartes.


Il est natif de Préchacq, aujourd’hui Préchacq-les-Bains et son véritable nom est Étienne de Vignolles.
Par sa passion pour l’histoire locale, Jean-Pierre vous révèlera si ce grand capitaine de Charles VII a marqué la ville ou encore la région que vous habitez et qui vous est chère.


Vous apprendrez que Lahire était seigneur d’une commune de l’Ariège, Montaut, du Castéra dans la Haute-Garonne, de Montmorillon dans la Vienne où il est enterré dans la chapelle saint Laurent de la Chaise-Dieu, et qu’il est mort le 11 janvier 1443 à Montauban dans le Tarn.



Son action

Lahire fut, avec Dunois, Alençon, Gilles de Ray, Xaintrailles et Jeanne d’Arc, présent à la campagne d’Orléans en 1429.
Avec ses frères, Amador, Arnaud-Guillaume, Pierre-Régnault, il combat à Jargeau, Meung-sur-Loire, Beaugency et se fait remarquer à Patay.
C’est au Nord de la Loire qu’il est le plus souvent à l’œuvre. Dès 1418 il prend, avec son fidèle compagnon Xaintrailles le château de Coucy dans le département actuel de l’Aisne.
Il fonde et tient un atelier monétaire de Charles VII à Guise (02) et un autre à Beauvais (60).
À Montargis dont il est le héros, il est fait Prince d’honneur.
À Reims, pour le sacre de Charles VII, il est avec Jeanne d’Arc et devient un des principaux baillis, le bailli du Vermandois. Il sera encore lieutenant général des troupes d’Ile-de-France et de Picardie et conseiller royal.

Ses représentations.

Cette galerie des Illustres passe pour la plus belle d'Europe.
Cette galerie des Illustres passe pour la plus belle d'Europe.

Lahire est peint sur deux œuvres au château de Versailles, il a aussi son portrait peint dans la Galerie des Illustres du château de Beauregard à Celettes. Son buste sculpté est conservé au Musée des Augustins à Toulouse, et nous possédons un bas-relief de Lahire, œuvre de l’artiste montois Cel le Gaucher. Tout près de Beauvais, le très joli village de Gerberoy est fier de sa place Lahire et Xaintrailles.
Au XIIIe siècle, le jeu de cartes dit « au portrait de Paris » fait apparaître les noms des cartes à figure. Pour notre bonheur, le valet de cœur prend le nom de Lahire. La Révolution va faire disparaître ces noms au profit d’autres noms, mais par une deuxième chance, les noms choisis au XVIIe siècle reviennent à la mode à la demande des joueurs.
Cette partie de l’Histoire de France vous inspire ! Dites-moi si vous souhaitez, par exemple, connaître l’activité de Lahire dans votre région et je me ferai un plaisir de vous écrire.