Le château de Poyanne.


À une dizaine de kilomètres de Préchacq-les-Bains, on peut admirer le château de Poyanne. Ce monument a été construit à l’emplacement d’un castrum ou encore un camp romain.
Aujourd’hui, il est la propriété du Conseil départemental ; des visites sont au programme de l’office de tourisme de Montfort-en-Chalosse.

Histoire du château.

La photo historique présente Poyanne " grand séminaire de Dax".

 

 

On sait qu’en 1351 le seigneur de Poyanne passe sous suzeraineté anglaise, mais qu’en 1373 il cède à Du Guesclin et jure soumission au roi de France.
En 1536, Bertrand de Baylens-Poyanne érige Poyanne en baronnie et obtient la haute justice.
Durant les guerres de religion, Poyanne, comme le futur Henri IV, va changer à plusieurs reprises de religion, mais parfois à contre-pied. En 1580, Poyanne prend Mont-de-Marsan aux protestants, ce qui a pour effet de contrarier Henri de Navarre, mais en 1585, celui-ci donne à Poyanne la charge de Lieutenant du Pays et de la Sénéchaussée des Lannes.
Par la suite, nous trouvons son fils, Bernard de Baylens-Poyanne, qui, après avoir suivi le roi sur toutes les batailles, obtient le titre de baron et Sénéchal des Lannes.
En 1620, Louis XIII fait entrer Poyanne en son conseil et le nomme Gouverneur de Navarrenx. Et en 1633, une missive de Richelieu lui apprend qu’il est nommé Chevalier de l’Ordre du Saint-Esprit.
Le château tel que nous le connaissons aujourd’hui n’est construit qu’entre 1623 et 1638. Il est de style « Renaissance ».


Charles-Léonard de Baylens-Poyanne.

En 1745, Charles-Léonard de Baylens-Poyanne se marie à Versailles. Il eut deux filles Henriette et Caroline. Henriette épouse Maximilien de Béthune duc de Sully, et c’est à cette époque que les Poyanne deviennent les propriétaires du château de Préchacq et, le duc de Sully fera construire les premiers bâtiments en dur des thermes de Préchacq, Préchacq qui le 7 décembre 1970 devient Préchacq-les-Bains.

Après les Poyanne.

En 1813, le château abrite quelques jours Joseph Bonaparte renversé du trône d’Espagne.
En 1907, le château devient le grand séminaire de Dax, et parallèlement au château, une bâtisse toute en longueur, dite « maison longue » est dédiée aux Jésuites espagnols qui y installent leur noviciat. C’est là que durant la Seconde Guerre Mondiale furent cachées et sauvées les archives nationales belges.
Pour en savoir davantage, contactez Jean-Pierre.